IN SPITE OF WISHING AND WANTING

Wim Vandekeybus - Cie Ultima Vez

Durée : 1H50
    Dates
  • mar 28 Nov

    20h30

    Tarifs
  • De 18€ à 8€

Créée en 1999, In Spite of Wishing and Wanting fait l’effet d’une bombe. Pour la première fois, Wim Vandekeybus délaisse la chimie entre les hommes et les femmes, et se penche sur le désir originel d’un monde uniquement peuplé d’hommes – déchaîné, sauvage, naïf et ludique. En 2016, il revisite ce succès mondial avec une toute nouvelle distribution.

Inspiré par deux nouvelles fantastiques de Julio Cortázar Cuento sin moraleja et Acefalía, Wim Vandekeybus nous parle ici du désir et de ce qu’il implique. Entre arts martiaux et danse, douze danseurs insufflent successivement la douceur, la violence, l’irrationnel, la sensualité. Portés par des projections de films et le son de David Byrne (ex-leader du groupe Talking Heads), on plonge dans l’univers intense du chorégraphe flamand. Les moments d’une grande beauté succèdent à la tension, la violence et la rage, si bien que la reprise de cette œuvre majeure résonne aussi fortement aujourd’hui qu’à sa création.

Photographe puis interprète chez Jan Fabre, Wim Vandekeybus s’est imposé par l’intensité de sa danse avec sa première pièce What the Body Does Not Remember (1987). Depuis 30 ans, instinct, vitesse et impulsions habitent son langage chorégraphique et irradient ses spectacles d’un sentiment d’urgence.

Mentions du spectacle

mise en scène, chorégraphie, scénographie Wim Vandekeybus – musique originale & soundscape David Byrne –  » Fuzzy freaky  » remix DJ Food interprété par Rob Hayden, Eddie Oroyan, Yassin Mrabtifi, Guilhem Chatir, Grégoire Malandain, Luke Jessop, Luke Murphy, Flavio d’Andrea, Knut Vikström Precht – assistante artistique Greet Van Poeck – assistants choregraphie Iñaki Azpillaga, German Jauregui – costumes Isabelle Lhoas assistée d’Isabelle de Cannière – coordination technique Davy Deschepper

production Ultima Vez – coproduction KVS